Les réseaux à l'œuvre

Le Tokyo Development Learning Center a fait appel à Voilà: pour communiquer clairement sa comparaison du réseau de jeunes pousses (start-ups) de Tokyo à ceux des pôles d’innovation similaires dans le monde.

Notre défi était de créer des visuels intuitifs qui présenteraient cette analyse complexe de milliers de parties prenantes et leurs relations entre elles.

La page de couverture du rapport. Le design est sobre avec un fond gris pâle et trois cercles de couleurs reliés par de minces lignes noires. Le design fait référence aux graphes de réseau contenus dans le rapport. Le titre est “Tokyo Start-Up Ecosystem”.

Une mise en page élégante aux couleurs vives

Nous avons choisi une orientation paysage et des couleurs vives pour cette publication destinée aux écrans plutôt qu’à l’impression. Ces couleurs attirent l’œil dans les graphiques et clarifient l’information contenue dans les réseaux en la distanciant du fond blanc.

La mise en page du rapport a été pensée de façon à mettre en avant la hiérarchisation de l’information au sein du rapport. En haut, les entrées de chapitres séparées d’un trait laissent place au corps du texte accompagné de ses cartes et de ses figures.

Les graphes de réseau

Les graphes de réseau peuvent rapidement ressembler à un fouillis de spaghettis arc-en-ciel. Il faut donc établir un message clair et une hiérarchisation minutieuse pour donner un sens à des centaines de points et de lignes.

Dans cet exemple, nous voulions mettre en évidence le message suivant : les investisseurs spécialisés (en mauve) dominent à New-York, alors que les non-spécialisés (en jaune) dominent à Tokyo. Cette distribution des couleurs est confirmée par un petit graphique à barre sous chaque graphe de réseau. 

Aussi, nous avons rétabli l’échelle relative entre les deux graphiques afin que le réseau new-yorkais soit plus grand que celui de Tokyo, comme dans les données, ce qui n’est pas fait d’office par le logiciel.

Page du rapport où deux graphes de réseau sont affichés avec des couleurs vives. Le plus grand représente New York et est clairement dominé par le violet, la couleur des investisseurs spécialisés. Il possède seulement quelques petites touches de jaune, couleur des investisseurs non spécialisés. L’autre graphe, plus petit, représente Tokyo et est lui dominé par le jaune.

Avant

Dans le détail

Afin d’apprécier la quantité d’informations présentes dans ce genre de graphes, voici le réseau social de l’écosystème start-up de Tokyo, avec ses principaux acteurs influenceurs par catégorie. On y voit quelques gros investisseurs (rouge) et quelques grandes universités (jaune) au milieu du réseau.

Voici d’autres exemples de graphes de réseau tirés du rapport qui démontrent leur grande variété visuelle.

Graphiques quantitatifs

Outre la série de graphes de réseaux, le rapport contient une série de graphiques quantitatifs.

Ceux-ci reposent sur une palette de couleurs assez neutres avec une couleur d’accent rouge en opposition aux graphes de réseau qui utilisent des couleurs vives et contrastées.

Voici quelques exemples de graphiques quantitatifs. Sur une carte, des bulles comparent le nombre de jeunes pousses à Tokyo à celui d’autres villes majeures.

Un graphique à pentes contraste la position du Japon en science et technologie (premier) à celle en capital de risque (21e).

Un diagramme de rang montre que de 2010 à 2019 le Japon est passé de la première position à la quatrième en matière de brevets. Deux graphiques à ligne montrent que les applications pour des brevets n’ont pas augmenté au Japon.

Enfin, un graphique innovant à barres empilées montre à la fois que 36% des fondateurs de jeunes pousses viennent de seulement trois universités à Tokyo alors que 28% viennent de 10 universités à New York.

Présentation électronique

Nous avons également développé une présentation électronique pour le client, en adaptant les visuels à ce médium.

Dans l’exemple ci-dessous, la taille de certains éléments est agrandie et le niveau de détail est réduit, sachant que l’auditoire n’aura pas le loisir d’explorer longuement les visuels.

Dans celui-ci, l’information relative à l’explication du graphique a été synthétisée au maximum pour permettre au lecteur de comprendre immédiatement le message principal du visuel. Le graphe lui, se retrouve au premier plan dans la mise en page.

Projets similaires

Comment pouvons-nous montrer que la protection de la biodiversité peut être bénéfique pour l’économie ?
Client: Groupe de la Banque mondiale
Année: 2021
Comment communiquer le plus clairement possible que la faune en est à un point tournant dans un lieu crucial pour la biodiversité en Afrique?
Client: Groupe de la Banque mondiale
Année: 2018

Il nous fera plaisir de vous aider à révéler votre valeur. Voici comment nous joindre.