L’économie canadienne et la transition vers un monde sobre en carbone

Le rapport de l’Institut canadien pour des choix climatiques (aujourd’hui l’Institut Climatique du Canada) présente ici les possibilités offertes à l’économie canadienne de participer activement à la mise en place d’un monde plus sobre en carbone. Nous avons accompagné le client dans la présentation de leur recherche et recommandations, développant la direction artistique, les concepts et des versions animées des graphiques.

Une photo du rapport « Ça passe ou ça casse », ouvert sur une page montrant un graphique réalisé par Voilà:, sur un fond gris.

Page couverture et concept

Les éléments graphiques de la page couverture renforcent le titre du rapport pour créer un impact visuel fort et démonstratif. Nous mettons de l’avant à la fois le dilemme auquel l’économie canadienne est confrontée et les possibilités qu’amènent une transition vers un monde sobre en carbone. Le positionnement oblique des formes et du texte communique l’urgence créée par la transition mondiale.

Des graphiques impactants, mettant en avant le sens du propos

Ce rapport met en avant les secteurs clés de l’économie canadienne capables de faire transiter le pays vers une croissance propre. Nous les avons illustrés à l’aide de formes irrégulières, souvent massives comme les secteurs en question.

Dans l’exemple ci-dessous, ces formes sont agencées pour représenter quels secteurs sont vulnérables aux grandes tendances qui transforment les marchés mondiaux. Les secteurs vulnérables sont maintenant regroupés sous une même couleur pour les différencier immédiatement des secteurs qui ne le sont pas.

Avant

Des choix pressants pour les secteurs affectés

Ce graphique cherche à démontrer que l’action internationale visant à réduire le changement climatique aura un impact différent sur chaque secteur, et qu’au sein de chacun d’eux, les entreprises devront faire des choix. En s’adaptant, elles pourront constater un impact positif sur leur rentabilité et prospérer. Dans le cas contraire, elles risquent de sombrer et de faire faillite.

Quelques détails à noter:

  • Les hexagones des secteurs où certaines entreprises pourraient faire faillite sont en orange plein.
  • Les secteurs sont regroupés selon les trois principaux types de scénarios possibles avec de subtils fonds grisés.
  • La légende est intégrée au graphique pour en faciliter la lecture.

Avant

Une diffusion massive et multicanale de l’information

Afin de rejoindre un auditoire plus large, nous avons été mandaté par l’Institut pour développer des versions à la fois statiques et animées des données clés du rapport.

Le prochain graphique met l’accent sur la proportion de personnes et communautés vulnérables. Défavorisées ou bien fragilisées par leurs emplois dans des secteurs fortement émetteurs, aussi appelés « secteurs vulnérables à la transition », ces populations doivent être au cœur des préoccupations gouvernementales dans une optique de réduction des risques et d’ouverture vers de nouvelles opportunités économiques.

Avant

Trois principaux facteurs de rentabilité

Il existe trois grandes stratégies d’adaptation pour les secteurs économiques canadiens, basées sur les principaux facteurs de changement de rentabilité: création de la demande, politiques climatiques et baisse de la demande. Ce tableau met en évidence le type de changement de profit auquel certains secteurs seront confrontés.

Quelques détails à noter:

  • Pour chaque facteur, une même couleur unit l’arrière-plan, la barre et le nom du facteur clé.
  • La légende est organisée comme sur les graphiques: les secteurs qui amènent de la rentabilité sont en haut et ceux qui en font perdre sont en bas.

Avant

Des secteurs en développement

Ces dix dernières années ont vu une augmentation significative des investissements vers les secteurs de la vague verte. Cependant, ils restent assez maigres comparés à la taille des opportunités présentes et ne sont pas suffisamment diversifiés.

Nous avons séparé les secteurs en graphiques individuels tout en donnant une échelle distincte à celui qui a reçu le plus d’investissements afin de souligner la disproportion. Dans la version animée de ce graphique, le visuel présente à la fois les investissements et le nombre de transactions.

Avant

Des communautés vulnérables

Pour contrer la perception que peu de régions sont vulnérables à la transition écologique, l’Institut a identifié plus de 50 communautés dépendantes de ces secteurs fragiles.

Le visuel présente chacune de ces communautés ainsi que la proportion de leurs travailleurs qui sont vulnérables. Nous avons joué avec la mise en page pour mettre en évidence une valeur aberrante et avons maintenu la clarté du graphique en distribuant horizontalement les points.

Projets similaires

Comment pouvons-nous montrer que la protection de la biodiversité peut être bénéfique pour l’économie ?
Client: Groupe de la Banque mondiale
Année: 2021
Comment expliquer clairement la myriade de moyens par lesquels le Canada peut atteindre son objectif de carboneutralité d’ici 2050 ?
Client: Institut Climatique du Canada
Année: 2021

Il nous fera plaisir de vous aider à révéler votre valeur. Voici comment nous joindre.