Révéler les priorités des parents et élèves

La Commission scolaire de Montréal nous a demandé de les aider à présenter les résultats d’une consultation massive sur la révision de leur offre de services au secondaire. Les questions de sondage portaient sur la perception actuelle de l’offre ainsi que les préférences et aspirations des répondants pour une offre révisée. Le format était une présentation électronique qui allait être utilisée par les porteurs du projet lors de différentes rencontres avec les parties prenantes.

Stratégie, moyens et créativité

Nous avons tenu de nombreuses rencontres avec le client pendant lesquelles nous avons discuté des résultats bruts du sondage. Notre première tâche était d’analyser les résultats et d’en tirer les messages pertinents. Une partie du travail de défrichage des données avait été faite par le client, nous permettant de travailler rapidement avec des données organisées et des pistes d’analyse.

Une fois les messages identifiés, nous dessinions des pistes de visuel au tableau blanc, nous permettant ainsi de tester de multiples avenues rapidement. L’objectif était de trouver le bon concept pour chaque message, laissant l’exécution pour plus tard. Cela nous permettait aussi de couvrir beaucoup de matériel en une réunion.

À la fin des rencontres, le client prenait ses données et nos designs pour les réaliser dans leurs outils. Par deux fois, ils ont partagé leurs réalisations avec nous afin que l’on puisse les corriger et les peaufiner. Nous avons ensuite créé la présentation sur la base des normes graphiques du projet. Nous avons adapté le tout pour un affichage sur grand écran tout en s’assurant que la présentation entière était claire et cohérente. Nous avons aussi suggéré des titres et une progression des graphiques pour raconter une histoire cohérente.

  • Le document final comprend une quarantaine de diapositives. Nous en avons sélectionné quatre pour les expliquer dans le détail.

Révéler les différences

Il y a autant de points de vue sur ce qui devrait déterminer le choix d’une école secondaire qu’il y a de répondants à un sondage sur le sujet. Il est donc important de faire ressortir les différences entre les différents groupes de répondants, comme les parents, les élèves et les autres, comme les travailleurs du secteur de l’éducation. Il se trouve justement que leurs priorités varient beaucoup, surtout celles des élèves par rapport aux deux groupes.

  • Les coordonnées parallèles permettent de bien voir les différences entre catégories.
  • La position sur chaque ligne verticale indique l’importance de la priorité et la pente indique la différence avec le groupe de référence.
  • Les parents sont au milieu car ils forment la vaste majorité des répondants et constituent donc le groupe de référence. On voit que tous les groupes privilégient la proximité de leur domicile familial. Puis les différences deviennent visibles, surtout du côté des élèves qui privilégient le choix de l’élève et la mixité, alors que ces critères ne font pas partie du top cinq des deux autres groupes.
parallel coordinates

Préférences cumulatives

Le temps de trajet est donc le premier critère de sélection d’une école secondaire. Mais qu’en est-il donc du temps que ça prend aux élèves pour se rendre à l’école et quelle serait la situation idéale ?

Tant les parents que les élèves voudraient raccourcir leurs temps de déplacement. 96 % voudraient un déplacement de 30 minutes et moins, alors que 73 % l’obtiennent en ce moment.

  • Notre graphique de pareto permet donc de montrer à la fois la situation actuelle des deux groupes, mais aussi leur situation désirée. On y voit la proportion pour chaque durée, ainsi que la proportion cumulative des durées.

Le profil des répondants

Comme dans tout sondage, comprendre le profil des répondants est primordial pour interpréter les résultats. Dans le cas de la présente consultation, il y avait des groupes surreprésentés, mais aussi des sous-groupes qui viennent nuancer le portrait.

  • Nous avons choisi de représenter les répondants comme un groupe de 100 personnes, les différenciant surtout par la couleur. Cela rendait plus tangible le fait qu’on parle de personnes réelles et non seulement de chiffres. Aussi, le visuel des parents représentant 91% des répondants était frappant, tel qu’il se doit. Les autres groupes demeuraient également visibles.

Une gradation de satisfaction

Les programmes particuliers sont un enjeu majeur de la révision de l’offre au secondaire, car ils ne sont pas également variés et répartis sur le territoire. Les usagers sont donc plus ou moins satisfaits selon leur expérience.

  • Les graphiques à barres empilées présentent les résultat de façon ordinale, c’est à dire en ordre de satisfaction, de gauche à droite. Cela permet de rapidement voir la somme des usagers qui sont au moins satisfaits. Comme chaque zone est différente, les résultats sont présentés par zone afin de le comparer. Cela devient un élément crucial de compréhension quand on compare ces résultats à la répartition des programmes particuliers.

Des résultats tangibles

La présentation des résultats lors d’une tournée de consultation aura été un succès selon le client. Les diapositives couvraient l’ensemble des messages de façon claire et concise, permettant au client de démontrer la pertinence de ses propres orientations stratégiques. D’avoir bien identifié les différences entre certains groupes aura permis au client d’ajuster ses propres outils de communication.

Même pour le client, de voir ses résultats présentés clairement aura été salutaire, leur permettant ici de s’ajuster face à certaines surprises, et là de confirmer ses recherches antérieures. Ils ont ainsi pu cibler les enjeux sur lesquels orienter leurs actions et efforts.

« L’utilisation de visuels clairs aura permis une compréhension généralisée de tous, élèves, parents, enseignants… Nous reconnaissons que le partage de données, surtout si elles sont facilement intelligibles, augmente de beaucoup la crédibilité d’une démarche. »

– Maureen Hayes, gestionnaire du projet

Projets similaires

Comment montrer les résultats complexes d’une étude démontrant que les femmes n’ont pas le même niveau d’accès aux services financiers que les hommes en Tanzanie et au Mozambique?
Client: Consultative Group to Assist the Poor (CGAP)
Année: 2018
Comment communiquer les efforts de financement des activités d’intégration des nouveaux immigrants à Montréal ?
Client: Ville de Montréal
Année: 2020

We will be happy to help you reveal your worth. Here is how you can reach us.