Dans nos coulisses: la calculatrice thermopompe

Francis Gagnon
6 novembre 2023

Jetons un rapide coup d’œil dans les coulisses de la création de graphiques et d’une calculatrice sur les thermopompes, l’un de nos projets les plus ambitieux depuis 10 ans, réalisé en collaboration avec l’Institut climatique du Canada.

Nous avons commencé ce projet par le développement de son identité visuelle. Elle est basée sur la palette de couleurs de l’Institut, dans la continuité des projets précédents. En complément, nous avons choisi un orange et un turquoise pour représenter le chaud et le froid du chauffage et de la climatisation.

La ligne jaune au milieu? C’est la zone de confort que les thermopompes vous apporteront. Quant aux petites bulles en suspension, elles représentent le flux d’air et d’eau.

À présent, voici quelques graphiques clés du rapport.

Ce graphique en essaims d’abeilles montre que, dans la majorité des cas, les thermopompes sont plus rentables que le chauffage au gaz et la climatisation. Il nous a fallu de nombreuses tentatives pour que le texte soit concis et persuasif car il donne du sens à l’image. Si cela semble simple, c’est que nous avons réussi.

Ce second graphique montre les fourchettes de prix des quatre technologies étudiées dans cinq villes du Canada et pour trois types d’habitations. L’objectif est de montrer qu’un certain type de thermopompe, équipé d’un système d’appoint à l’électricité, est l’option la moins coûteuse pour la plupart des ménages. Oui, c’est le titre du graphique, car le titre doit indiquer ce que le graphique est censé montrer.

Alors que les autres types de thermopompes sont présentés en gris dans le graphique, nous avons choisi d’appliquer le turquoise sur cette thermopompe spécifique pour attirer l’attention. Le comparateur—l’ensemble chauffage au gaz et climatisation, est représenté par une bande orange en arrière-plan, de sorte que chaque thermopompe puisse être comparée à son coût facilement.

Le graphique suivant montre les circonstances dans lesquelles une thermopompe sera moins compétitive, à savoir dans un climat froid où le prix de l’essence est bas, comme c’est le cas à Edmonton.

Un million de petites décisions de conception ont été prises pour que ce graphique fonctionne, en particulier avec deux encarts aussi riches en informations. L’un des éléments qui a convaincu l’Institut est le fond rond, qui associe la bulle de référence à l’explication détaillée. Nous avons trouvé cette solution tardivement.

Cet autre graphique présente que, compte tenu de leurs avantages environnementaux, les thermopompes peuvent être rendues plus compétitives par des interventions gouvernementales grâce à des politiques et des remises.

Côté design, le défi a surtout consisté à montrer le prix total final, mais aussi les impacts individuels des rabais (qui diminuent le coût) et des politiques (qui augmentent le coût). Nous avons beaucoup hésité sur la question de savoir s’il fallait montrer les deux totaux et nous avons fini par ne montrer que le total net. Notez également que nous avons présenté la politique et les rabais dans un noir contrasté qui attire l’œil car ils sont le point principal de ce graphique.

Petit détail supplémentaire: les espaces blancs sur les lignes de base pour séparer les graphiques.

Vous pouvez retrouver tous ces graphiques et d’autres encore dans le rapport complet de l’Institut.

Et maintenant, le clou du spectacle: la calculatrice interactive.

L’Institut voulait quelque chose d’à la fois technique et ludique pour présenter un comparatif détaillé et personnalisable des coûts liés aux différents types de thermopompes. Un tableau de bord de calculs qui ne donne pas l’impression de travailler.

La ligne verticale qui traverse l’écran, faisant écho aux tuyaux d’une thermopompe, se transforme en un monument connu de chaque ville en fonction de la sélection. Cette étape nous a pris du temps! Il était complexe de trouver un repère graphiquement représentatif de ces villes, dessiné avec une simple ligne.

L’écran suivant vous propose de choisir un type d’habitation. La ligne s’anime alors et combine les deux sélections.

La dernière étape est le choix de l’année de construction, combinée elle aussi au reste des choix précédents. 

Voyez-vous que certaines bulles sont plus foncées que les autres? Elles représentent votre sélection actuelle et serviront de transition pour l’écran suivant.

Votre sélection est terminée et vous obtenez un aperçu de la comparaison des coûts accompagné d’un texte dynamique. Notez les petits sélecteurs en bas à gauche qui permettent aux utilisateurs de modifier certains paramètres tels que les prix de l’électricité et du gaz.

Un détail qui nous a pris du temps est le choix du gris pour présenter le chauffage au gaz et celui du vert pour les thermopompes, permettant finalement de distinguer les deux types de scénarios.

Vous souhaitez obtenir plus de détails sur la comparaison des coûts? L’écran propose d’aller voir les résultats complets dans la page suivante. L’option la moins chère est mise en évidence, ainsi que celle dont les émissions sont les plus faibles.

Des boutons au bas de la page vous permettent de modifier le scénario que vous êtes en train d’explorer: changer la ville, le type d’habitation, les prix du gaz, etc. C’est un tableau de bord complet.

Vous avez besoin d’encore plus de détails? Cliquez sur “Description” pour chacune des technologies. Vous pouvez alors découvrir le travail de calcul colossal effectué par l’Institut, ainsi que ses hypothèses. C’est très impressionnant et transparent.

À la toute fin de l’interactif, vous obtenez votre sélection dans son contexte global, qui montre que les thermopompes sont une option moins chère dans la majorité des cas (sans parler de leur plus faible empreinte environnementale). Et puisque vous êtes arrivé·e jusqu’ici, peut-être seriez-vous intéressé par le rapport ? Voici un lien pour vous.

Cela vaut la peine de cliquer pour s’en rendre compte par soi-même. Il y a une douceur dans l’ensemble de l’expérience que les images ne peuvent pas transmettre.

Et aussi: achetez une thermopompe!

Francis Gagnon

Francis Gagnon

Francis Gagnon est le fondateur de Voilà: (2013), une entreprise de design d’information spécialisée dans le développement durable.
Facebook
Twitter
LinkedIn

Vous pourriez être intéressé

Aimez-vous être informé?

Partagez nos découvertes et restez au fait de nos réalisations en vous abonnant à notre infolettre.

Il nous fera plaisir de vous aider à révéler votre valeur. Voici comment nous joindre.