Insomnies, COP15 et trophée: ces 10 projets qui nous ont marqués

Estelle Villemin
7 Décembre 2023

Après une décennie d’existence, Voilà: a cumulé pas mal d’aventures et de rencontres qui ont participé à construire son histoire. Au cœur de notre quotidien, ce sont aussi les projets que nous livrons qui nous stimulent et nous challengent. Nous avons choisi dix d’entre eux pour leur rôle marquant; installez-vous confortablement, nous vous les présentons ci-dessous ☕

1. Premiers dollars, première victoire

Aussi incongru que cela puisse paraître, l’histoire de Voilà: commence par la mise en page d’un livre pour enfants. Le chèque est adressé à “Voilà design d’information” et Francis Gagnon en a les genoux qui tremblent. Alors bon, les contes de fées n’étant finalement pas devenus notre spécialité, le véritable premier projet de Voilà: est en réalité… une formation.

En 2013, Francis porte sa plus belle cravate pour aller former à la visualisation de données des participant·es à un programme de l’Institut de Leadership en gestion. C’est un succès, les retours sont très positifs. Sa formation Quatre qualités d’un bon graphique est à ce jour la plus demandée.

Francis, habillé d’un costume et d’une cravate, est debout en train de s’exprimer avec ses mains. Derrière lui, sa diapositive de PowerPoint est projetée au mur. Il y est écrit: “Quatre qualités d’un bon graphique: Honnête, Clair, Aidant, Efficient”. Au premier plan, plusieurs personnes assises l’écoutent en silence. Au-dessus de leur tête, des bulles noires (phylactères) contiennent les retours reçus par les participants après la formation. Il y est écrit, par exemple: “Très pertinent et efficace”, “Présentateur qui a beaucoup de connaissances”.
Citations issues de l’évaluation de la formation.

2. L’effet Boule de neige

Deux ans plus tard, la parution d’un rapport donne à Voilà: une visibilité inédite qui portera ses fruits sur plusieurs années. 

Début 2015, le pôle Urban Development du Groupe de la Banque mondiale fait appel à Francis pour visualiser et mettre en page un rapport qui encourage les villes à développer leur compétitivité économique de façon durable. Le document sera diffusé dans trois langues—anglais, espagnol, français—et servira de cadre d’analyse pour plusieurs projets par la suite. Un lien de confiance est créé; la collaboration avec ce pôle de la Banque donnera lieu à une dizaine de nouveaux rapports confiés à Voilà:. Le dernier en date, Thriving, a été présenté à la COP27 sur les changements climatiques.

4 rapports sont posés sur une table recouverte d’une nappe en tissu sombre. Deux documents sont en anglais et ont pour titre “Competitive cities for Jobs and Growth”. Le troisième, en français, s’appelle “Les villes compétitives pour l’emploi et la croissance”. Le quatrième, en espagnol, est titré “Ciudades competitivas para empleos y crecimiento”. Tous utilisent la même identité visuelle: en haut de la page, les titres sont écrits en grosses majuscules épaisses. En bas, une collection de rectangles gris rappellent les immeubles des villes. Au milieu de ces rectangles, une grosse flèche orange pointe vers le ciel.

3. Voilà: de 1 à 3

Par une matinée du printemps 2019 (ou en réfléchissant sous la douche, le mythe n’est pas clair), Francis décide qu’il est temps de créer une équipe. Un projet intéressant vient justement d’apparaître dans ses courriels et le besoin de renfort se fait sentir. 

Ses deux premières embauches débutent au mois d’août. Marie et moi-même, designers graphiques, intégrons l’équipe et accompagnons Francis dans la mise en page d’un rapport sur le développement économique de l’Est de Montréal réalisé par la CCEM. Les débuts sont maladroits, il faut apprendre à travailler ensemble et créer les tous premiers processus en équipe de l’agence… Mais de ce rapport va naître une visualisation encore très populaire aujourd’hui: un graphique qui compare les temps de trajets entre l’Est et l’Ouest de Montréal vers des pôles communs.

Diagramme dont le titre est “Des chemins sinueux depuis l’Est”. Le visuel compare le temps de trajet selon la distance à parcourir entre l’Ouest et l’Est de Montréal vers des pôles communs comme le centre-ville ou l’aéroport. On constate une très grosse disparité entre les deux provenances puisque depuis l’Est, les trajets sont extrêmement longs même si la distance est courte. Toutes les données sont représentées sous la forme de lignes spaghettis plus ou moins emmêlées ou déliées selon le résultat. En partance de l’Est, toutes les lignes des destinations, sans exception, sont extrêmement emmêlées.

4. Tous les chemins mènent au succès

Avez-vous déjà développé une page web interactive dans PowerPoint? Nous, oui. 

En 2020, FinDev Canada s’adresse à Voilà: pour visualiser son portefeuille de projets dont ils soutiennent la croissance et la durabilité. Il prend la forme d’un tableau de bord qu’il faut clarifier et dans lequel les utilisateur·ices doivent pouvoir naviguer. Nos recherches mènent à une certaine évidence: sous la forme d’un graphique alluvial, les données prennent vie. C’est notre premier projet interactif et nous le créons avec les moyens du bord: les concepts de navigation, d’animation et d’interactivité sont développés de A à Z dans PowerPoint (😬). Notre ancienne programmeuse, Olivia, se charge de les programmer avec succès.

Graphique alluvial présenté dans sa version mobile. Le flot des données part du haut de l’écran vers le bas. Les projets ainsi sélectionnés dans le portefeuille sont pointés par une ligne verte épaisse qui traverse chacune des catégories qui les concernent. On voit sur le menu qu’il est possible d’afficher les projets selon le client ou selon leur montant financier.

5. Un passage par la COP15

Mai 2021 marque un nouveau tournant chez Voilà: avec le design de notre premier rapport phare par le Groupe de la Banque mondiale. 

Les rapports phares sont des projets de recherche plus ambitieux qui traitent de thématiques globales et dont la portée est internationale. Dans ce cas-ci, la Banque mondiale venait de développer une nouvelle méthodologie pour tenir compte de la valeur de la nature dans les modèles économiques. Ce projet a été un beau défi pour Timour, designer d’information, en raison de la complexité des données à visualiser. Il a été présenté à la COP15 sur la biodiversité (le rapport. Pas Timour).

Page de couverture du rapport "The Economic Case for Nature". En son milieu, de nombreux cercles colorés alignés en 5 colonnes évoquent la forme d’un boulier. Le titre se trouve en haut à gauche, la liste des 12 auteurs en haut à droite, le sous-titre (A global Earth-economy model to assess development policy pathways) en bas à gauche et le logo du Groupe de la Banque mondiale en bas à droite.

6. TOUT LE MONDE SUR LE PONT!

Les marathons de projets, nous en avons connu plusieurs. Mais l’un d’entre eux reste encore à la première place de la course: celui qui mobilisa toutes les ressources de l’équipe.

En 2022, l’Institut Climatique du Canada fait appel à Voilà: pour l’accompagner dans la communication de son rapport sur une nouvelle politique électrique au Canada. Le mandat est ambitieux et le rythme est intense: l’équipe conçoit dans deux langues—anglais et français—le design d’un rapport sommaire, de deux couvertures de rapport, de dix-sept visualisations, de quatre animations, d’une présentation, d’un mockup-up de page web et d’une bannière animée. À cette période, Voilà: compte huit membres. Le projet est si gros que tout le monde est appelé·e en renfort pour mettre nos seize mains à la pâte.

Deux exemplaires du rapport sommaire au format imprimé. L’un d’eux est présenté fermé, montrant la couverture du rapport. Elle présente une icône de mégaphone orange projetant un jet de lumière jaune vert qui illumine une icône de pylône grise. Le titre est « Volte-face ». Le deuxième rapport est présenté ouvert, et permet de mettre en avant une double page du rapport imprimé. En page de gauche, on peut y voir la première page du deuxième chapitre, et en page de droite, une infographie.

7. Pourquoi dormir quand on peut travailler

Tant qu’à parler de marathon, évoquons aussi les projets qui, parfois, nous tiennent éveillé·es jusque tard dans la nuit pour tenir nos délais. 

C’est le cas d’un interactif développé (malgré nous) dans PowerPoint pour le GEF Secretariat qui mobilisa beaucoup de jus de cerveau pour créer une navigation interactive dans plus de… 400 diapositives. Le jour du rendu, à 1h du matin, l’équipe est sur Skype pour faire les derniers ajustements à la présentation. Il se trouve que Jonathan, notre ancien chef de projet, a accès à une télévision au bon format chez sa sœur (oui, ça n’a pas été facile). Nous le regardons tester (en shorts, en plein mois de décembre) le livrable à échelle en direct en tentant de gérer les aléas de synchronisation OneDrive qui n’a qu’une seule envie: mourir.

Dans une première image, un groupe de personnes écoute une dame leur expliquer le contenu présenté par une grosse télévision. Elle pointe une liste à puces. Cette scène se passe le jour où notre interactif a été présenté au public à qui il était destiné. Dans une seconde image, on voit Jonathan, notre ancien chef de projet, tester cet interactif sur la télé de sa sœur. C’est une capture d'écran prise pendant notre session de travail sur skype.

8. Médaillés d’or

Fin 2021, nous envoyons à nos client·es et collaborateur·ices une carte de vœux qui visualise le bilan de notre année. Un an plus tard, elle remporte une médaille d’or.

À l’approche des Fêtes, une petite accalmie permet à l’équipe de lancer un projet interne original: celui de visualiser nos projets réalisés au cours de l’année et nos périodes de recrutement. C’est Celia, designer graphique, qui se charge de développer le concept. Fier·es du résultat, nous soumettons le projet aux Information is Beautiful Awards et le dénouement est loin d’être décevant: nous gagnons le premier prix dans la catégorie Business Analytics.

Affiche sur fond noir de la visualisation accompagnée de sa légende. Elle ne contient pas de titre, mais on comprend qu’elle présente tous nos projets par catégorie ESG au fil des mois de l’année. Des losanges jaunes indiquent la taille de l’équipe au fil de l’année. On constate notamment que pendant les phases de recrutement, les projets menés par l’équipe ont été bien moins nombreux puisque notre énergie était tournée vers le recrutement. Une étiquette "Information is Beautiful Awards Médaille d’or" est disposée en superposition de l’affiche.

9. Le numéro le plus consulté au bureau

Nous avons été publié·es dans Scientific American. Est-ce vraiment nécessaire d’expliquer en quoi c’est un projet marquant? 

Allez, en quelques lignes. Au-delà de la fierté tirée de voir nos graphiques dans les pages de la célèbre revue (ils sont quand même encadrés dans le bureau de Francis), cette opportunité nous a permis de découvrir les processus de travail liés au milieu de l’édition. En binôme, Celia, présentée ci-dessus, et Patricia, designer d’information, ont su créer des visuels impactants dans le respect des contraintes du projet. Le sujet portait sur l’étude de l’influence des changements climatiques sur les événements météorologiques extrêmes.

Couverture du numéro du Scientific American dans lequel nos visuels ont été publiés. Le titre de l’édition est “Star power” et l’article qui nous concerne est noté en haut à droite avec pour titre : “weather disasters and climate change”. Sous la couverture, un aperçu d’une double page de l’article montre l’un de nos graphiques sur la page de gauche. C’est un graphique lollipop et il a une particularité: l’une de ses données est si aberrante qu’elle dépasse jusque sur la page de droite.

10. La cerise bougie sur le gâteau

En octobre de cette année, nous avons soufflé nos 10 bougies en compagnie de nos client·es, collaborateur·ices et de nos proches. Une fête très spéciale pour une équipe très spéciale. 

2013-2023. Voilà: a achevé sa première décennie avec succès en rassemblant notre entourage dans nos locaux du Mile-Ex. Une belle occasion pour renforcer les liens, en créer de nouveaux, mélanger les publics et parler de visualisation de données. Bien que le buffet de fromage ait été, à mon sens, LE moment clé de cette soirée, nous avons eu beaucoup de joie à trinquer avec toutes les personnes qui font de Voilà: une chouette aventure. 

Prenons le temps de les nommer: merci à Jessie, Mathieu, Julian, Noémie, Jonathan, Marie-Blanche, Celia, Patricia, Timour, Chloé, Olivia, Erica, Marie et bien sûr Francis.

Photographie prise pendant notre soirée. De nombreuses personnes sont rassemblées dans notre local et discutent entre elles par petits groupes. On y voit notamment Marie-Blanche, designer graphique, debout derrière sa table en train d’accueillir de nouvelles personnes. À droite, Francis est en pleine conversation avec des personnes souriantes. Au fond, Chloé notre ancienne cheffe de projet est en train d’écouter quelqu’un parler. Le sol est jonché de ballons jaunes et noirs.
Estelle Villemin

Estelle Villemin

Estelle Villemin est graphiste et illustratrice scientifique. Son rôle est d’apporter des solutions visuelles claires, esthétiques et adaptées aux besoins du client.
Facebook
Twitter
LinkedIn

Vous pourriez être intéressé

Aimez-vous être informé?

Partagez nos découvertes et restez au fait de nos réalisations en vous abonnant à notre infolettre.

Il nous fera plaisir de vous aider à révéler votre valeur. Voici comment nous joindre.